[Maroc] La centrale hybride solaire-gaz d’Ain Beni Mathar primée par la Banque africaine de développement

17 décembre 2014 - PR Newswire

La centrale marocaine d’Ain Beni Mathar reçoit le troisième prix d’excellence décerné par la Banque africaine de développement. La distinction a été décernée pour sa contribution au développement durable en Afrique.

Abengoa entreprise qui applique des solutions technologiques innovantes pour le développement durable dans les secteurs de l’énergie et de l’environnement, a reçu le troisième prix d’excellence décerné par la Banque africaine de développement pour la centrale à cycle combiné d’Ain Beni Mathar.
L’objectif de ce prix est de reconnaître l’excellence dans des projets qui contribuent au développement durable en Afrique.

Avec un total de 160 hectares de surface et située 81 km au sud d’Oujda et à environ 30 km de la frontière algérienne, Ain Beni Mathar a été inaugurée le 12 mai 2010 comme la première centrale thermosolaire en Afrique, et la première avec de la technologie Cycle Solaire Combiné Intégré (ISCC) qui a commencé l’exploitation commerciale dans le monde. La centrale, qui combine l’énergie solaire, le gaz naturel et vapeur et est à la pointe de cette technologie, a une capacité de 472 MW fournis grâce à un pipeline de 12,6 km relié au gazoduc Maghreb-Europe.

Abengoa était responsable du développement et de la mise en œuvre de cette centrale, qui génère 10% de l’électricité consommée au Maroc. Depuis son inauguration jusqu’à aujourd’hui, la société a été responsable de son fonctionnement et de la maintenance.

Avec ce prix, Abengoa démontre son expertise dans l’exploitation et l’entretien des installations de production d’électricité, tout en consolidant sa position sur le marché international avec le développement, l’exploitation et la maintenance de centrales hybrides solaire-gaz, de traitement de l’eau et de la cogénération.

Abengoa, présente en Afrique depuis plus de 35 ans, est actuellement en train de développer des usines de dessalement dans des pays comme l’Afrique du Sud, l’Algérie et le Maroc d’une capacité pour traiter plus de 660 000 m3 d’eau par jour au total, plus de 1600 km de lignes de transport et distribution et centrales solaires qui génèrent plus de 870 MW d’énergie. Tous ces projets contribuent au développement d’infrastructures énergétiques sur le continent.

À propos d’Abengoa

Abengoa applique des solutions technologiques innovantes pour le développement durable dans les secteurs de l’énergie et de l’environnement, en générant de l’électricité à partir de ressources renouvelables, en transformant de la biomasse en biocarburants ou en produisant de l’eau potable à partir de l’eau de mer. (http://www.abengoa.com)

Pour la Banque africaine de développement

“ce projet novateur montre comment la Banque soutient les pays à revenu intermédiaire et la croissance verte. Forte de l’engagement sans faille du gouvernement marocain, la Banque a contribué à bâtir cette centrale thermo-solaire à cycle combiné, permettant d’accroître la capacité électrique de 470 MW et de réduire de 33 500 tonnes les émissions de CO2. L’aménagement de routes locales et de ponts tout autour du site du projet a eu des retombées positives pour quelque 1 128 foyers ruraux, leur facilitant l’accès aux services sociaux, la fréquentation scolaire et dopant le commerce local. Le projet a également permis de tirer de précieux enseignements sur la qualité à l’entrée et l’approvisionnement, appliqués aujourd’hui au projet de centrale électrique solaire de Ouarzazate, que la Banque poursuit actuellement.”
Accéder
à l’article de la BAD.
Photo : site EuropeAid

Thèmes associés : | | |

Secteurs associés :

Domaines associés de la RSE :

Pays associés : | |

Entreprises associées :

Acteurs associés :

Nos partenaires