Au Bangladesh, une startup associée au MIT a inventé un stylo dont l’encre est produite à partir de la pollution de l’air

31 août 2016 - Novae - Maxime Albors

“Après trois ans de recherches scientifiques, la startup Graviky Labs, en collaboration avec une division du MIT Media Lab, a mis au point Kaalink, une technologie permettant de récupérer près de 95% de la pollution présente dans l’air. Son système se place au pot d’échappement des véhicules afin d’y récupérer la suie de carbone émise par la combustion du carburant. Le carbone ainsi capturé est ensuite séparé des autres métaux lourds et des substances cancérigènes, puis est combiné à des huiles pour produire une encre – nommée Air-Ink – qui peut être utilisée sous forme de peinture à l’huile ou en aérosol…”

Photo : RSE et PED

Thèmes associés : |

Secteurs associés :

Domaines associés de la RSE : |

Pays associés : |

Entreprises associées :

Acteurs associés :

Nos partenaires