Traiter la problématique du travail forcé dans la mine artisanale : une boîte à outils

“L’activité minière artisanale et à petite échelle (AMAPE) regroupe une large gamme de pratiques, depuis des activités minières très informelles, très peu mécanisées et avec une prédominance du travail manuel, jusqu’à des pratiques formelles menées par des entités de taille réduite, mais disposant d’une technologie industrielle. Elle a lieu parmi des populations économiquement vulnérables, et les opérations sont, la plupart du temps, menées dans des sites difficiles d’accès, et dans des régions où il y a une faible présence institutionnelle du gouvernement. Le risque de violations de droits humains est bien évidemment plus élevé dans les contextes où le taux de formalisation est faible ou nul et où les institutions gouvernementales sont peu présentes.

Il existe des preuves de l’existence de différentes formes d’exploitation dans des communautés d’AMAPE dans différents pays : au Pérou, en Colombie, au Surinam, au Mali et en République démocratique du Congo, entre autres. L’absence de formalisation qui caractérise bien souvent l’AMAPE, tout comme le manque de soutien de la part d’entités de régulation compliquent la compréhension et la gestion du problème.

Avec cette trousse à outils, l’Alliance pour une mine responsable (ARM), Humanity United et Solidaridad cherchent à combler le manque existant quant à la prévention, l’identification et la gestion des problèmes de travail forcé dans les contextes d’AMAPE. L’objectif est d’essayer d’aider les intervenants à mieux comprendre comment survient le travail forcé dans ce contexte, et de leur apporter des éléments pour faire face à ces situations.

Cette trousse à outils a été conçue en 2012 par l’Alliance pour une mine responsable (ARM) et Solidaridad, avec le soutien de Humanity United. La première ébauche a été réalisée par le Dr. Ronald Koepke d’ARM en 2013, comme résultat du projet de recherche mené par Claudia Pérez Orozco, membre de l’équipe d’ARM. Durant la phase de développement, l’ARM et Solidaridad ont interviewé des experts du travail forcé et de l’activité minière artisanale et à petite échelle (AMAPE) dans le monde entier et ont testé sur le terrain certains des outils proposés avec des organisations minières artisanales et à petite échelle (OMAPE) au Pérou et en Colombie, dans le cadre d’un projet de terrain de Solidaridad. Lors de la seconde phase du projet, les réactions et les informations supplémentaires recueillies lors des essais sur le terrain ont été éditées et intégrées dans cette version de la trousse à outils. Cela a été réalisé par REFLEJARSE, un cabinet de conseil spécialisé en développement durable, sur demande de l’ARM. L’équipe de l’ARM et de Solidaridad, ainsi que des experts internationaux, ont apporté d’autres contributions avant la finalisation de cette version. Une liste des experts qui ont apporté leurs impressions et qui ont accepté d’être nommés sont listés dans la section des Remerciements qui suit.

Cette trousse à outils prétend être un document vivant. Nous encourageons vivement les organisations et les individus qui l’utilisent dans le cadre de leur travail à partager avec le Centre de développement des capacités de l’ARM leur expérience et toute suggestion en vue de l’améliorer (arm@responsiblemines.org). Par ailleurs, les organisations qui auraient développé des outils complémentaires ou qui auraient réalisé des travaux de recherche potentiellement utiles aux lecteurs de cette trousse à outils sont invitées à proposer de les y inclure. Cela permettra d’aider à ce que cette trousse à outils continue d’être pertinente et effective avec le temps…”

Photo : RSE et PED

Nos partenaires