Négociations climatiques : comment les pays en développement font de leur vulnérabilité un atout

24 mai 2016 - Novethic [France] - Claire Stam

” “La transformation des économies est plus facile pour les pays émergents”, analyse Wael Hmaidan, directeur international du réseau Climate Action Network (CAN), qui regroupe 950 ONG dans le monde. “Les pays développés doivent remplacer leurs infrastructures existantes alors que les pays émergents sont en train de construire leurs économies…”

De fait, sur le continent africain, une personne sur deux n’a pas accès à l’électricité. Un grave déficit… mais aussi une opportunité….

Transposé à l’économie du climat, cela signifie pour les pays en développement, et le continent africain tout particulièrement, exploiter tout le potentiel offert par les énergies renouvelables…

Dans une étude du cabinet d’affaires londonien Linklaters, on souligne que l’Accord de Paris devrait accélérer le développement économique du continent africain grâce au cadre fixé autour des énergies vertes…

Il reste toutefois des défis à relever. “Les principaux barrages au déploiement des énergies renouvelables restent les subventions aux énergies fossiles et une faible volonté politique pour promouvoir les nouvelles énergies”, constate Wael Hmaidan… »

Photo : site EuropeAid

 

 

 

 

Thèmes associés : | | | | | | |

Secteurs associés :

Domaines associés de la RSE : | | | |

Acteurs associés : |

Contributeur(s)
Fatima Yansané
Après plus de cinq ans d'expérience au département de finances de Shell/Vivo Energy en Guinée, j'ai profité d'un séjour professionnel de mon époux en France pour faire un Master 2 Développement [...]
» En savoir plus sur le contributeur

Nos partenaires