La CGG se frotte à la certification anticorruption

22 septembre 2014 - Les Echos [France] - Auteur : Marie-Sophie Ramspacher

“Le spécialiste de l’exploration sismique a décroché la certification délivrée par Mazars et l’Adit, une démarche encore exotique en France préconisée par le CEO de la CGG, Jean-Georges Malcor.

Siemens et Alstom ne sont plus des cas d’école. La liste des entreprises poursuivies par la justice américaine pour des faits de corruption s’allonge. «Les États-Unis ont fait de la lutte contre la corruption un instrument d’influence mondial et de domination commerciale en vertu du Foreign Corrupt Practices Act (FCPA). Afficher sa tolérance zéro fait dorénavant partie des indiscutables prérequis pour une entreprise», égraine Philippe Caduc, président de l’Adit, expert de l’intelligence économique, coauteur avec Mazars d’un récent référentiel d’évaluation des dispositifs de prévention de la corruption.”

Dessin : Stephff pour RSE et PED

Nos partenaires