[Inde] Coca-Cola laisse un goût amer au Kerala [plainte pour surexploitation des eaux souterraines]

13 janvier 2016 - Altermondes - Maxime Lancien

“Au début des années 2000, le petit village de Plachimada, au Kerala, s’est soulevé contre le géant Coca-Cola dont il a réussi à faire fermer une usine. Mais sans obtenir de dédommagements pour l’assèchement des nappes phréatiques et la contamination des sols. La résistance contre la marque et la surconsommation en eau de ses usines se poursuit…

Après quatre longues années de mobilisation, l’usine ferme finalement en 2006. Le gouvernement reconnaît officiellement la surexploitation des eaux souterraines. Mais, comment les paysans et les populations tribales de la région peuvent-ils vivre dans une région maintenant à sec ?

Commence alors la bataille juridique pour réclamer des compensations. « Nulle part ailleurs un État a fait voter une loi concernant une compagnie bien précise pour la tenir responsable de 47 millions dedollars de dommages et intérêts au minimum. Le gouvernement du Kerala a mis en place une agence juridique spéciale pour Plachimada et pour donner des directives à l’entreprise. » Mais, en raison de mouvements politiques, la législation est envoyée au gouvernement central pour obtenir la signature du Président. New Delhi souhaitant accueillir plus d’investissements étrangers, le statu quo demeure…”

Photo : Etienne Claeye – Site EuropeAid
Programme de conservation de l’eau au Rajasthan

Thèmes associés : | | | | |

Secteurs associés :

Domaines associés de la RSE : |

Pays associés :

Entreprises associées :

Acteurs associés : | |

Nos partenaires