Detox Outdoor : dangereux produits chimiques présents dans les équipements de plein air

25 janvier 2016 - Greenpeace

“…Greenpeace a élargi aux articles de camping sa troisième étude sur les équipements de plein air depuis 2012…

“Les consommateurs devraient réfléchir avant leurs achats s’ils ont besoin d’un équipement pour gravir un sommet ou simplement pour se promener à la campagne,” a ajouté Manfred Santen. “Il existe des alternatives sans PFC pour la plupart des activités.” Les textiles en polyester et en polyuréthane résistent par exemple au mauvais temps et ne contiennent pas de PFC. Des marques telles que Fjällräven, Paramo, Pyua, Rotauf et R’adys proposent de tels tissus.

Les plus hauts niveaux de PFC ont été retrouvés dans un sac de couchage The North Face, un pantalon Jack Wolfskin, des chaussures Haglöfs et Mammut, et un sac à dos Mammut. Cette étude montre aussi que de nombreux fabricants utilisent maintenant, au lieu de PFC à longues chaînes tels que le PFOA (l’acide perfluorooctanoïque est soupçonné de provoquer le cancer chez les êtres humains. ), des produits chimiques fluorés volatils. Ceux-ci sont utilisés à des concentrations plus élevées, se dispersent encore plus facilement dans l’environnement et sont volatils. Certains peuvent se dégrader en PFOS (l’acide perfluorooctanesulfonique est associé au cancer du foie et de la thyroïde chez les rats). Les PFC nuisent particulièrement à la santé publique et à l’environnement dans les pays de production…”

Télécharger le rapport Leaving traces [en Anglais]

Image : Stephff pour RSE et PED

Nos partenaires