Dessine-moi une femme africaine

19 juin 2017 - Influencia - Anika Michalowska

“…une nouvelle étude portant sur les femmes africaines dans sept pays d’Afrique. Portraits et conséquences pour les marques.

42 % des femmes africaines ont un travail régulier (53 % en Côte d’Ivoire, 49 % au Nigéria) et 49 % gagnent leur vie de manière indépendante. On les trouve majoritairement dans la fonction publique, mais, en Afrique subsaharienne, elles sont à la tête de plus d’un tiers des entreprises (au Sénégal, 60 % des dirigeants d’entreprises sont des femmes). Elles contrôlent pratiquement tout le commerce de proximité en Afrique de l’Ouest.

« La principale préoccupation des femmes africaines est l’indépendance financière (72 %), devant l’inégalité hommes/femmes (66 %) et l’éducation des filles (59 %) », remarque Florence de Bigault, directrice Ipsos Afrique francophone…

Résultat : 74 % des femmes africaines interrogées considèrent que leur condition s’est améliorée au cours des cinq dernières années dans leur pays…

73 % des femmes africaines disent toujours se renseigner sur les produits avant d’acheter et près de 32 % aiment découvrir de nouveaux produits. Plus de 6 sur 10 sont toujours à la recherche d’offres spéciales et de promotions. En zone urbaine, 19 % ont déjà effectué un achat ou une opération sur Internet, 41 % sont des internautes régulières déclarant passer plus d’une heure par jour sur la toile,…

Si les marchés restent un lieu d’achat privilégié, la distribution se fait de plus en plus multiforme en Afrique…

Un casse-tête pour les marques qui doivent trouver de nouvelles portes d’entrée communes. Une évolution récente dans des pays où les enfants n’ont traditionnellement pas voie au chapitre : le nouveau rôle prescripteur de l’enfant,…

Urbanisation, digitalisation, consommation, éducation, changement de la famille et des modes de vie, la femme africaine mène les révolutions silencieuses du continent…”

 

Photo : British Council

Nos partenaires