La revue, issue de la notation des risques et des performances de plus de 4500 entreprises cotées dans le monde, révèle d’importantes différences selon les régions, les secteurs et les thèmes et met à jour la liste des entreprises et des secteurs potentiellement les plus convaincants, notamment pour les investisseurs soucieux de réduire leur exposition aux risques liés aux violations des droits de l’homme et pour ceux qui souhaitent mieux contrôler les incidences de leurs portefeuilles sur les libertés et les droits fondamentaux. “