Citigroup, 3ème banque américaine, désinvestit le charbon

13 octobre 2015 - La Presse Canadienne, Novethic [France] - Concepcion Alvarez

“Après Bank of America et Crédit agricole, Citigroup, la 3e banque américaine, a annoncé lundi 5 octobre qu’elle ne financerait plus certains projets liés à l’extraction de charbon et utilisant notamment la technique du “mountain top removal” (à ciel ouvert) extrêmement polluante.

Cette annonce intervient dans le cadre de l’actualisation par la firme de ses lignes directrices en matière environnementale et sociale. Ainsi Citigroup s’engage à investir 100 milliards de dollars sur dix ans dans les solutions climatiques et à réduire ses propres émissions de gaz à effet de serre de 80% à horizon 2050 par rapport au niveau de 2005.

La banque avait publié début septembre un rapport qui montrait que le coût de l’inaction était quasi-identique à celui de l’action pour lutter contre le réchauffement climatique, autour de 190 000 milliards de dollars, d’ici 2040. Agir pour préserver notre climat actuel coûterait même un peu moins cher avec un différentiel de 1 800 milliards de dollars…”

Lutter pour le climat sera payant, affirme la banque Citigroup
Charles Côté, La Presse.ca, 1er septembre 2015
“Loin de causer une catastrophe économique, la lutte contre les changements climatiques, et en particulier l’objectif de freiner le réchauffement à 2 degrés Celsius, donnera un petit coup de pouce à l’économie mondiale. C’est Citigroup, une des plus grosses banques mondiales, qui l’affirme dans un nouveau rapport. Ce rapport a été rédigé par un groupe d’experts de Citigroup comprenant l’économiste Ebrahim Rahbari – celui qui a inventé le terme « Grexit » -, le chef de la stratégie énergétique Seth Kleinman et les chefs de la recherche des secteurs des mines et des matières premières…”

Photo : ouest de la Chine – Site EuropeAid

Nos partenaires