[article scientifique] Quelle transparence pour le commerce équitable ?

2015 - Université de Montréal [UdeM] - Sylvie Lupton, enseignant-chercheur, Novancia, in Revue Éthique et Économique

“Selon différents sondages auprès de consommateurs français, on constate un manque d’information sur les produits du commerce équitable, malgré les processus de certification et de labellisation.

Les produits labellisés du commerce équitable peuvent alors être considérés comme des biens de croyance (credence goods). Les impacts du commerce équitable sur le bien-être des petits producteurs font l’objet de controverses parmi les scientifiques.

Il existe alors une incertitude partagée sur les impacts globaux des filières labellisées du commerce équitable. Les produits du commerce équitable peuvent également être considérés comme des biens indéterminés.

Face à cette incertitude qualitative, Sylvie Lupton questionne la nécessité de développer davantage de transparence des produits du commerce équitable envers les consommateurs.”

Introduction

Le commerce équitable (CE) est face à une éthique double. D’un côté, les consommateurs qui achètent les produits issus du commerce équitable peuvent être qualifiés d’éthiques dans la mesure où ils sont concernés par la justice sociale des petits producteurs dans les pays en voie de développement, au-delà de la seule quête de leur satisfaction personnelle (Lang & Hines, 1993 ; Shaw & Clarke, 1999; Carimentrand, 2008 ; White et al., 2012). De l’autre, la filière labellisée du commerce équitable1 prône un commerce « fondé sur le dialogue, la transparence et le respect, dont l’objectif est de parvenir à une plus grande équité dans le commerce mondial (…) en offrant de meilleurs conditions commerciales et en garantissant les droits des producteurs et des travailleurs marginalisés, tout particulièrement au Sud de la planète » (FINE, 2001)2. C’est justement sur cette question de la transparence que nous nous interrogeons. La transparence au niveau des filières labellisées est-elle souhaitable pour les consommateurs ?

Nous analyserons dans un premier temps la perception des consommateurs des produits du commerce équitable à partir d’une analyse des sondages des consommateurs français. Puis, nous analyserons comment la littérature économique aborde la question de la transparence au sein des filières labellisées du commerce équitable, en termes des caractéristiques du commerce équitable et par rapport aux impacts des filières labellisée du commerce équitable. Nous nous questionnerons enfin sur la nécessité ou non de rendre les filières labellisées plus transparentes.

Photo : site europeAid

Nos partenaires