Stévia: des entreprises suisses profitent de la biopiraterie

19 novembre 2015 - DB [Déclaration de Berne]

“Les géants de l’agroalimentaire dégagent d’énormes profits grâce à la stévia, en bafouant les droits des peuples guaranis qui ont découvert les propriétés édulcorantes de cette plante. En qualifiant leurs produits de «naturels», ils trompent également les consommateurs. C’est ce que dénonce un rapport publié aujourd’hui par des ONG et des instituts scientifiques. La firme bâloise de biotechnologie Evolva profite aussi de ce boom. En collaboration avec le géant Cargill, elle prévoit de lancer, en 2016, un édulcorant obtenu par les techniques controversées de la biologie de synthèse. Evolva et d’autres sociétés suisses comme Assugrin, Henniez ou Ricola doivent prendre des mesures pour qu’une part des revenus générés par la stévia revienne aux Guaranis et aux pays d’origine, tel que la Convention de l’ONU sur la diversité biologique le prévoit.”

Nos partenaires