Saskia Sassen : «Notre système économique n’incorpore plus mais expulse»

5 février 2016 - Libération [France] - Interview de la Professeure de sociologie à Columbia University, par Cécile Daumas

“Qu’ont en commun les travailleurs pauvres, les prisonniers, les réfugiés et les déplacés ? Dans son dernier essai, la sociologue néerlando-américaine pose une thèse radicale : l’ordre mondialisé serait défini par le principe d’expulsion…

Le concept d’inégalité est insuffisant, selon vous, pour comprendre l’économie globale. Pourquoi ?
La description et l’explication des inégalités sont bien sûr nécessaires mais ne suffisent plus à expliquer le phénomène exceptionnel qui a cours aujourd’hui : plus notre capacité à créer de la richesse s’est accrue, plus la pauvreté s’est radicalisée. 2 milliards d’individus vivent dans une précarité extrême et ne possèdent rien d’autre que leur propre corps. La classe moyenne s’appauvrit et les plus pauvres sont de plus en plus fragilisés…

Aujourd’hui sont à l’œuvre ce que j’appelle des «formations prédatrices». Il ne s’agit plus de dire que des personnes très riches s’arrogent fortune et pouvoir, nous avons plutôt affaire à des entités qui comprennent aussi bien des éléments humains que non humains, comme les logiciels de la finance. Ces formations sont des assemblages d’agents économiques puissants, de marchés, de technologies et de gouvernements…

La complexité et le progrès techniques servent des causes d’une simplicité brutale. Loin des gouvernements nouvellement endettés ou appauvris par l’évasion fiscale, se trouvent la fortune et les profits démultipliés des grandes entreprises…

Pourquoi vous mobilisez-vous contre les grandes entreprises franchisées ?
Autrefois, les mines mettaient des années à exploiter un filon, aujourd’hui, la finance le fait en deux ans. D’une certaine façon, elle agit comme une industrie d’extraction. Et en ce sens, Starbucks en est aussi une. En prélevant une partie de la capacité de consommer d’une localité, le groupe assèche le marché des cafés traditionnels…”

Lire aussi :
Digitization And Work: Potentials and Challenges in Low-Wage Labor Markets
Saskia Sassen, Columbia University

Dessin : Stephff pour RSE et PED

Nos partenaires