RD Congo : les réformes du commerce de minerais sapées par l’impunité dans l’armée

31 octobre 2014 - Global Witness

“Les efforts visant à rompre les liens entre les mines et le conflit dans l’est de la République démocratique du Congo (RDC) sont contrariés par la participation illégale de membres de l’armée congolaise au commerce minier, signale Global Witness quelques jours avant le début d’une conférence internationale sur les « minerais de conflit » à Kinshasa.

Les études de terrain réalisées par l’ONG dans l’est du Congo révèlent que certains membres des Forces Armées de la RDC (FARDC) exploitent les ressources minérales, taxent les « creuseurs » et les négociants, et facilitent la contrebande de minéraux – parfois dans des véhicules officiels de l’armée. Pourtant, a loi congolaise interdit aux membres de l’armée la possession de mines et le commerce ou le transport de substances minérales…”

Photo : RSE et PED

Mots clés :

Thèmes associés : |

Secteurs associés :

Domaines associés de la RSE : | | |

Pays associés :

Acteurs associés : | |

Contributeur(s)
Jean-Marie Bolika
Jean-Marie Bolika, Contributeur République Démocratique du Congo, est Master en gestion et droit des affaires licencié en sciences commerciales, option droit des affaires à l’Institut Supérieur [...]
» En savoir plus sur le contributeur

Nos partenaires