Rapport sur le 3ème Pilier des Nations Unies : « L’accès à la justice dans le cadre des atteintes aux droits de l’homme commises par les entreprises multinationales »

“Le rapport sur le Troisième Pilier des Nations Unies (« L’accès à la justice dans le cadre des atteintes aux droits de l’homme commises par les entreprises multinationales »), rédigé par les professeurs Gwynne Skinner, Robert McCorquodale, et Olivier De Schutter, et coordonné par l’International Corporate Accountability Roundtable (ICAR), CORE et la Coalition européenne pour la responsabilité sociale et environnementale des entreprises (ECCJ) est disponible en français.

« Tous les jours, aux quatre coins du monde, des individus sont touchés par les activités des entreprises. Bien que cette présence s’accompagne parfois d’avantages en matière de salaire ou d’accès à des produits ou des services, elle peut toutefois limiter l’exercice des droits de l’homme dont jouissent les populations. Les violations des droits de l’homme peuvent survenir sur le lieu de travail, auquel cas on parle d’atteintes aux droits du travail et aux droits civils ; au sein d’une communauté, où les droits d’accès à l’éducation ou aux soins de santé et le droit de réunion peuvent être limités ; et dans les foyers, où le droit au respect de la vie privée et familiale peut faire l’objet de restrictions. Il arrive que les droits à la vie, à la sécurité, au logement, à une alimentation saine et à l’eau propre s’en trouvent bafoués. De plus, ces atteintes s’accompagnent parfois de viols, de tortures, de brutalités, d’exécutions extrajudiciaires ou d’autres abus odieux. Les violations des droits de l’homme commises par des entreprises peuvent avoir des conséquences graves tant par leur nature que par le nombre de personnes touchées. » ”

Accéder au rapport

Nos partenaires