Olam et Mighty Earth se mettent d’accord pour collaborer dans le domaine de la protection forestière

22 février 2017 - Mighty

“À la suite du rapport de Mighty Earth en 2016 La boîte noire du commerce de l’huile de palme, Mighty Earth et Olam se sont rencontrés à Washington D.C. et sont parvenus à un accord pour avancer vers deux impératifs :

  • permettre la mise en place de modèles de développement agricole responsables qui soutiennent la protection des forêts tout en luttant pour le développement durable au Gabon et dans d’autres pays possédant une grande couverture forestière ;
  • ainsi que la nécessité pour les commerçants d’huile de palme de développer un plateforme d’action collective pour éviter la déforestation et l’exploitation des travailleurs ou des communautés…

Suite à ceci, Olam accepte de :

  • Suspendre la déforestation au Gabon pour le palmier à huile et le caoutchouc pendant un an (une période qui peut être prolongée). Pendant ce temps, Mighty Earth et Olam se sont mis d’accord pour soutenir et suivre le processus multipartite en cours, qui cherche à développer des critères spécifiques de développement agricole responsable dans les pays possédant une grande couverture forestière.
  • Continuer de mettre en œuvre ses programmes – dans des délais donnés – pour cartographier sa chaine d’approvisionnement en Asie et divulguer davantage d’informations la concernant, tout en exigeant de la part de ses fournisseurs tiers d’adhérer à la High Carbon Stock Approach (décrite sur le site highcarbonstock.org), conformément à sa nouvelle politique concernant l’huile de palme.
  • De publier ses procédures pour supprimer les risques de la chaine d’approvisionnement, cela comprenant le contrôle indépendant de la conformité des fournisseurs à haut risque.
  • De fournir une procédure révisée de règlement des différends qui inclut ses fournisseurs tiers d’huile de palme, et de protéger l’anonymat de ceux fournissant des informations. Olam continuera d’enquêter quotidiennement et d’œuvrer pour répondre à toute plainte émise par les communautés locales et autochtones.
  • Rajouter à sa politique actuelle de développement durable des références explicites concernant la protection des tourbières, et l’assurance de ne pas exploiter les travailleurs ou les communautés locales.

Mighty Earth accepte de :

  • Suspendre sa campagne actuelle contre les opérations d’huile de palme et de caoutchouc d’Olam, y compris sa plainte contre Olam auprès du FSC, pendant un an (période qui peut être prolongée).
  • Collaborer avec le gouvernement gabonais, la société civile, des experts internationaux et des actionnaires pour contribuer à une protection et un développement responsables.
  • Dans un esprit de dialogue et de compréhension mutuelle croissante, Olam et Mighty Earth ont conjointement accepté de participer à des évènements organisés par les parties prenantes telles que des organisations de la société civile et du gouvernement du Gabon, d’encourager et d’appuyer le groupe de travail du High Carbon Stock Approach afin d’élaborer des recommandations claires au sujet d’un développement responsable dans les pays possédant une grande couverture forestière, et enfin d’explorer davantage les initiatives autour de la conservation et la restauration…”

Nous avons consacré, le 3 février 2017, un webinaire à la présentation de la campagne de Mighty pour une huile de palme durable en Afrique. Accéder au compte-rendu, à la présentation et à la vidéo.

Photo : RSE et PED

Nos partenaires