L’exploitation minière au Cameroun : bête noire du développement durable

“Un pays ne peut pas se développer sans exploiter ses ressources naturelles. Mais l’exploitation minière ne doit pas compromettre le bien être des générations futures. C’est pourquoi la loi-cadre de 1996 sur la gestion de l’environnement et le décret du Premier Ministre de Février 2013 sur l’évaluation d’impact social et environnemental prévoient que tout projet fasse l’objet d’une étude d’impact social et environnemental. Les promoteurs de projets sont obligés d’élaborer un plan de gestion sociale et environnementale qui démontre comment les impacts seront évités, atténués ou compensés.

La Cameroon Radio Television, télévision nationale vient de montrer que l’extraction minière est plus ravageuse comparée à l’exploitation forestière, du moins telle que pratiquée aujourd’hui par les entreprises chinoises sur le terrain, notamment à Meiganga dans la région de l’Adamaoua et Bétaré Oya dans la région de l’Est. Ces entreprises rasent la terre sur plusieurs hectares avec des engins de génie civil, ceci sans plan de réhabilitation des paysages. C’est cette terre rasée que les travailleurs précaires tamisent à longueur de journée pour rechercher l’or pour des salaires minables.

Vivement que ces entreprises soient sensibilisées sur leur responsabilité sociétale dans l’exploitation minière.”

Lire :
L’exploitation minière : la bête noire du développement durable
Mutations Quotidien, 21 juillet 2015

Adamawa: Illegal mining activities uncovered [en Anglais]
CRTV, 21 juillet 2015

Photo : RSE et PED

Thèmes associés : | | |

Secteurs associés :

Domaines associés de la RSE : | | |

Pays associés :

Contributeur(s)
Dr. Eméran Atangana Eteme
Mr. Eméran ATANGANA ETEME est Docteur du 3ème cycle en droit public, diplômé de l’académie internationale de droit constitutionnel de Tunis. Il est également administrateur civil principal, [...]
» En savoir plus sur le contributeur

Nos partenaires