Les propriétaires terriens privés soulèvent l’indignation au Sénégal

26 juin 2014 - IRIN News

“Au Sénégal, le régime foncier libéral appliqué depuis une décennie favorise les acquisitions à grande échelle de terres arables par des investisseurs locaux et étrangers. Les changements radicaux de propriété ont coïncidé avec de graves pénuries alimentaires dans la sous-région, une crise financière mondiale et une intensification de la promotion du biocarburant. Ainsi, le Sénégal encourage vivement la plantation de jatropha curcas, un arbuste dont les graines servent à produire du carburant pour les moteurs diesel, mais qui donne des résultats controversés.

De 2000 à 2010, plus de 657 000 hectares de terres, soit près de 17 pour cent des terres arables du Sénégal, ont été accordés à 17 entreprises privées. D’après l’Institut panafricain pour la citoyenneté, les consommateurs et le développement (CICODEV), dix de ces entreprises sont sénégalaises et les sept autres sont étrangères.”

Photo : Mariana Nissen da Costa – Site EuropeAid – Sénégal

Nos partenaires