Les peuples autochtones et l’exploitation minière

“Cette déclaration définit la position des membres de l’ICMM en matière de relations avec les peuples autochtones et de consentement libre, préalable et éclairé (CLPÉ). Elle remplace la Déclaration de position sur les peuples autochtones et l’exploitation minière publiée par l’ICMM en 2008. L’ICMM souhaite établir des relations constructives entre les compagnies minières et métallurgiques et les peuples autochtones, fondées sur un engagement concret, la confiance mais aussi un respect et des avantages mutuels. Reconnaissant la vulnérabilité éventuelle des peuples autochtones, les membres s’engagent, dans le cadre de cette déclaration de position, à ce qui suit:

  • respecter les droits, les intérêts, les points de vue « or » aspirations des peuples autochtones, de même que les liens particuliers qu’ils entretiennent avec la Terre et l’eau. Ce respect s’applique dans les régions où doivent être développés les projets miniers, terres dont les peuples autochtones sont traditionnellement les propriétaires ou les utilisateurs coutumiers;
  • adopter et mettre en œuvre des processus d’interaction et de consultation qui garantissent la participation concrète des communautés autochtones à la prise de décisions par le biais d’un mécanisme compatible avec leurs processus décisionnels traditionnels et fondé sur une négociation de bonne foi;
  • susciter un accord avec les peuples autochtones lorsque cette déclaration de position l’exige.

Photo : RSE et PED

Nos partenaires