Le travail forcé dans le secteur de la pêche : quelle est l’ampleur du problème ?

25 novembre 2015 - OIT - Interview de Rebecca Surtees
Pêche

Dans le cadre d’une conférence internationale sur l’exploitation de la main-d’œuvre dans le secteur de la pêche dans la région atlantique traite du travail forcé et de la traite des êtres humains dans l’industrie de la pêche qui s’est tenue les 25 et 26 novembre 2015 à Oslo, en Norvège, OIT Info s’est entretenu avec Rebecca Surtees, conférencière et chercheuse principale à l’Institut NEXUS aux États-Unis, sur les possibles remèdes à l’exploitation de la main-d’œuvre dans cette industrie.

Quels sont les principaux problèmes du secteur de la pêche ?

Il existe toute une série de problèmes urgents à prendre en considération dans l’industrie de la pêche – y compris la pollution et les préoccupations écologiques, la pêche illicite, non réglementée et non déclarée, la pérennité des stocks halieutiques, la criminalité transnationale, l’utilisation de pavillons de complaisance et le non-respect des règles, etc. Il s’agit surtout – et c’est intimement lié à tous les problèmes mentionnés – d’exploitation et de pratiques abusives à l’égard des pêcheurs, avec de nombreux cas qui confinent à la traite d’êtres humains. Le trafic d’êtres humains et le travail forcé dans le secteur de la pêche posent un grave problème qui mérite l’attention et la prise de décisions de la part des gouvernements, de la société civile, des chercheurs et bien entendu de l’industrie elle-même.”

Photo : RSE et PED

Nos partenaires