Le manque de transparence de l’industrie automobile inquiète les investisseurs

18 février 2016 - Novethic [France] - Béatrice Héraud

“…Tous les acteurs sont désormais interrogés sur ces sujets [émissions polluantes], par des actionnaires et des investisseurs de plus en plus avides de transparence. Mais ceux-ci vont avoir fort à faire si l’on en croit le rapport des ONG britanniques ShareAction, qui promeut l’investissement responsable, et InfluenceMap, qui suit la façon dont les entreprises influencent les politiques climatiques, publié lundi 15 février. Deux ONG soutenues par 19 grands investisseurs (dont AXA IM), représentant plus de 800 milliards d’euros d’actifs…

“En tant qu’investisseurs”, écrivent-ils, ils veulent “comprendre l’attitude et les agissements de l’industrie automobile sur les questions règlementaires et environnementales”…

Renault/Nissan (dont les derniers tests commandés par le gouvernement français ont révélé de forts dépassements de normes CO2 et NOx) et Peugeot Citroën PSA n’ont pas répondu au questionnaire. Tout comme Ford…

Honda, Toyota, Fiat, General Motors et BMW redressent le niveau…”

Dessin : Stephff pour RSE et PED

Nos partenaires