Kisangani : la Bralima accusée de pollution

“Les habitants de la commune de Tshopo à Kisangani accusent la société brassicole Bralima d’incinérer des déchets toxiques sur le site de son ancienne usine. Ce qui polluerait l’air dans cette partie de la ville.

Un habitant du quartier qui a requis l’anonymat a déclaré vendredi 15 janvier à Radio Okapi que c’est depuis dix jours que la Bralima procède à des incinérations des déchets dans son ancienne usine. Des déchets qui proviendraient de l’actuelle usine de l’entreprise à Kisangani…

De son côté, la Bralima nie incinérer des déchets toxiques sur le site de son ancienne usine. Les responsables locaux de l’entreprise affirment cependant détenir des documents attestant que ce site est une décharge de la Bralima…”

Photo : David Coutelle – Site EuropeAid – Kinshasa

Nos partenaires