Érythrée : les investisseurs dans le secteur minier risquent de recourir au travail forcé [rapport]

15 janvier 2013 - Human Rights Watch

“Les sociétés minières internationales qui s’empressent d’investir dans le secteur érythréen des minerais en plein essor risquent de s’impliquer dans de sérieuses violations de droits humains si elles ne prennent pas de précautions. Ce risque est illustré par le fait que la société Nevsun Resources, basée à Vancouver, n’a pas pris les mesures nécessaires pour éviter le recours au travail forcé lors de la construction de sa mine en Érythrée, et par sa capacité limitée à répondre aux allégations de travail forcé qui circulent à son sujet.

Le rapport de 31 pages, intitulé « Hear No Evil: Forced Labor and Corporate Responsibility in Eritrea’s Mining Sector » (« Politique de l’autruche : Travail forcé et responsabilité d’entreprise dans le secteur minier en Érythrée »), décrit la manière dont les sociétés minières qui opèrent en Érythrée risquent de s’impliquer dans le recours fréquent par le gouvernement au travail forcé…”

 

Nos partenaires