Conférence des ministres du Travail et du Développement du G7 sur le travail décent et à la production équitable dans les chaînes d’approvisionnement mondiales

13 octobre 2015 - OIT, Commission Européenne

L’OIT salue les mesures prises par le G7 pour favoriser la production équitable dans les chaînes d’approvisionnement mondiales
OIT, 13 octobre 2015
“…Les ministres ont adopté une série de mesures, y compris la création d’un Fonds pour la prévention des accidents du travail, «Vision zéro», afin d’agir dans les pays producteurs. Le Fonds va soutenir le dialogue social et l’application des normes de l’OIT sur la sécurité et de santé au travail (SST) et des principes et droits fondamentaux au travail dans les chaînes d’approvisionnement mondiales.
Les chiffres de l’OIT montrent que 2,3 millions d’hommes et de femmes meurent chaque année d’accidents du travail et de maladies professionnelles. Environ 4 pour cent du PIB mondial sont perdus chaque année en raison des coûts induits par les accidents et maladies liés au travail…
Le Directeur général de l’OIT s’est aussi réjoui des efforts destinés à promouvoir une production équitable dans les petites et moyennes entreprises (PME), notamment par le biais d’une discussion générale sur «le travail décent dans les chaînes d’approvisionnement mondiales» qui devrait avoir lieu pendant la Conférence internationale du Travail l’année prochaine…”

L’UE annonce l’octroi d’une contribution (3 millions d’euros) au «Vision Zero Fund» du G7, destinée à améliorer les conditions de travail et les normes de travail, et à mettre en place des pratiques commerciales durables dans les pays producteurs.
Commission européenne, 12 octobre 2015
“…À la suite de l’effondrement de l’usine de confection de vêtements Rana Plaza au Bangladesh en avril 2013, qui a fait plus de 1 200 morts, la Commission européenne a lancé le pacte sur la durabilité en juillet 2013, en collaboration avec l’OIT, les autorités bangladaises et les États-Unis, afin de promouvoir une amélioration des droits du travail et une gestion plus responsable des chaînes d’approvisionnement.
Par ailleurs, l’UE a annoncé en mai 2015 sa décision d’adhérer à l’initiative visant à promouvoir les droits et pratiques fondamentaux du travail au Myanmar/en Birmanie. Cette initiative, lancée en novembre 2014, par les gouvernements du Myanmar/de la Birmanie, des États-Unis, du Japon et du Danemark et par l’Organisation internationale du travail, vise à s’appuyer sur les efforts actuellement déployés par le Myanmar pour réformer l’emploi, y compris les mesures de réforme législative en cours auxquelles l’OIT accorde son soutien…”

Dessin : Stephff pour RSE et PED

Nos partenaires