Adidas, Nike et Puma, à la recherche d’une main-d’oeuvre toujours moins cher

28 janvier 2017 - France TV Infos - logo Sophie Auvigne

“Le salaire d’un ouvrier du textile représente aujourd’hui moins de 2 % du coût de fabrication d’un maillot de sport. Mais c’est encore trop pour les équipementiers, qui quittent la Chine pour des pays plus pauvres comme le Cambodge, l’Indonésie ou le Vietnam…

Car, dans le coût d’un maillot de handball ou de football, les salaires ne pèsent pas lourd. Cela représente 1 ou 2 % du prix d’un maillot de 85 euros, soit 60 centimes de salaire versés aux ouvriers.

En France, les grands groupes ne devraient plus pouvoir fermer les yeux. Avec la loi sur le devoir de vigilance votée en février prochain,…”

 

Photo : Pixabay

Nos partenaires