A Madagascar, l’improbable eldorado des chercheurs de saphirs

8 janvier 2017 - SlateAfrique

“Suspendue à une fragile construction en bois, la silhouette maculée de terre jaune disparaît sous terre, “armée” d’une barre à mine, d’une simple pelle et d’une lampe frontale. A Madagascar, la chasse aux saphirs est une jungle qui n’obéit à aucune loi…

Autour d’eux, des enfants courent et des femmes font la cuisine sous des abris de fortune, le tout sous l’oeil de quelques hommes venus surveiller le site avec leurs fusils de chasse. A Betsinefe, “Germinal” rencontre “Mad Max”…

Faute de saphir à vendre, sa “paie” se résume à quelques portions de riz ou de manioc fournies par un de ses “patrons”. Souvent d’origine srilankaise, ils sont propriétaires des boutiques de pierres précieuses de la ville voisine de Sakaraha…

Le commerce est juteux. Pour un saphir vendu au Sri Lanka 300 dollars, il verse dix fois moins au mineur. “Il y a des jours meilleurs que d’autres, mais c’est un business qui a de l’avenir”, affirme-t-il en riant…”

 

Crédit photo : Pain Pour le Prochain

Nos partenaires