Un an après l’effondrement dramatique du Rana Plaza : divers articles et tribunes parus dans la presse

25 avril 2014 - www.RSE-et-PED.info

Il faut mettre fin à l’irresponsabilité juridique des multinationales
Un an après la catastrophe du Rana Plaza au Bangladesh, qui avait fait plus de 1 000 morts, le devoir de vigilance des multinationales doit être inscrit dans la loi.
William BOURDON Avocat, président de Sherpa et Sandra COSSART Responsable du Programme responsabilité sociale et environnementale (RSE), Sherpa
23 avril 2014, Libération
(au sujet de la proposition de loi française sur la responsabilité des sociétés mères envers leurs filiales)

Rana Plaza, un an après, les “postures médiatiques” des distributeurs
Des déclarations d’intentions, quelques initiatives, mais des évolutions a minima dans les faits : un an après la tragédie du Rana Plaza, distributeurs et consommateurs ont certes témoigné d’une prise de conscience, mais ont pour l’instant assez peu changé leurs comportements.
24 avril 2014, Le Nouvel Observateur avec AFP

Rana Plaza : combien de drames faudra-t-il pour responsabiliser enfin les entreprises ?
Il y a un an, l’immeuble du Rana Plaza s’effondrait Bangladesh, faisant plus d’un millier de morts. Les victimes ? Des ouvriers du textile travaillant pour des sous-traitants de grandes marques occidentales. Un an après le drame, où en est-on ? Qu’en est-il de la loi ? Pourquoi les grandes entreprises doivent être elles contraintes à la vigilance ? Réaction de Geneviève Garrigos, d’Amnesty International.
Geneviève Garrigos, Amnesty International
24/04/2014, Le Nouvel Observateur

Dessin : Stephff pour RSE et PED

Nos partenaires