Un nouveau rapport sur les femmes dans l’exploitation minière artisanale et à petite échelle (ASM) en Afrique appelle à des lois inclusives pour les femmes

“Un nouveau rapport sur les femmes dans l’exploitation minière artisanale et à petite échelle (ASM) en Afrique a recommandé une révision de la politique dans le secteur de l’exploitation minière pour la participation inclusive et active des femmes. Le projet de recherche, un partenariat entre la CEA et ONU Femmes, visant à contribuer à la diversification du secteur minier en Afrique pour inclure les femmes comme une condition nécessaire pour l’autonomisation économique et la transformation sociale.

Les résultats préliminaires du rapport, qui comprend des études de cas de la Zambie, la Tanzanie, la RDC, le Ghana et la Guinée-Conakry ont constaté que le cadre juridique et politique dans les industries minières et extractives, a rendu difficile la participation active et l’inclusion des femmes dans ces secteurs. L’accès au financement du capital abordable était la seule contrainte pour la plupart femmes mineurs, indique le rapport…

la coordinatrice de la CEA pour le Centre Africain pour les Femmes, Thokozile Ruzvidzo a déclaré que la participation des femmes dans le secteur économique et en particulier les industries extractives était au centre de la transformation structurelle de l’Afrique. “Il y a interaction entre l’égalité des sexes et la transformation structurelle de l’Afrique et la CEA a identifié l’entreprenariat féminin dans les industries agricoles et extractives comme priorité »…”

Lire le rapport du CADM Les femmes dans l’industrie minière artisanale et à petite échelle en Afrique
Union Africaine et CADM [Centre Africain de Développement Minier]

Photo : G. Barton – Site EuropeAid

Nos partenaires