Turquie : l’étude du BHRRC montre que des grandes marques embauchent des réfugiés mineurs syriens

“Des migrants mineurs syriens ont été identifiés lors d’inspections dans les usines des compagnies de vêtements H&M et Next, en Turquie, écrit le journal Independent. Les deux sociétés sont pour l’instant les seules à reconnaître avoir embauché des réfugiés mineurs syriens, mais il n’est pas exclu que d’autres cas d’embauche de mineurs syriens soient découverts…

…des centaines de milliers de réfugiés adultes travaillent actuellement en Turquie pour des salaires nettement inférieurs au salaire minimum. Plusieurs enfants sont embauchés pour des rémunérations ridicules dans des fermes et des usines en violations des lois turques et internationales…”

Lire aussi l’étude [en Anglais] :
Syrian refugees in Turkish garment supply chains: An analysis of company action to address serious exploitation
Business and Human Rights Resource Centre, 1er février 2016
Photo RSE et PED – Travail agricole d’enfant, Egypte

Nos partenaires