SGSOC, un cimetière de promesses non tenues

31 décembre 2016 - Greenpeace Afrique

“Un proverbe africain dit que les mots sont comme des balles : lorsqu’ils s’échappent, on ne peut plus les rattraper. Il en est de même pour les promesses faites par SGSOC….

Le 25 novembre 2013, SGSOC a obtenu par décret présidentiel une concession provisoire de trois ans de la part du gouvernement camerounais. Dans des mémoranda d’entente et des cahiers des charges, la société avait promis de réaliser différents types d’investissements dans les villages dont les terres seraient exploitées dans le cadre de la concession…

Malheureusement, le manque de transparence de la société et des organes gouvernementaux limite considérablement la possibilité d’effectuer une évaluation indépendante des réalisations de la société….”

 

Photo : RSE et PED

Nos partenaires