Pourquoi le tout-béton n’est pas fait pour l’Afrique

8 mars 2017 - SlateAfrique - Madiana Hazoume

“Ce matériau utilisé dans de nombreuses constructions sur le continent n’est pas adapté aux conditions climatiques…

Mais la bonne nouvelle, c’est qu’il est encore temps de faire mieux: d’après UN-Habitat, 80 % des bâtiments qui seront habités en 2050 ne sont pas encore construits…

Nombreux sont ceux en effet qui démontrent la possibilité de construire des bâtiments mieux adaptés au climat africain, confortables sur le plan thermique et faisant appel à des matériaux locaux, économiquement abordables et respectueux de l’environnement; et, pourquoi pas, esthétiques et modernes…

Cette dernière caractéristique est à l’origine de l’inconfort thermique…

…est responsable du prélèvement intensif de sable de mer et donc d’une importante érosion côtière destructrice des plages…

…le défi consiste donc à trouver une authentique alternative pour varier l’offre de matériaux sur le marché du bâtiment africain et en finir avec la toute-puissance du béton. Il s’agit de chercher, formuler, tester, se tromper, recommencer… sans oublier d’observer et de tenir compte du bon sens des pratiques populaires…

Ces dernières années, en Afrique subsaharienne, un matériau est ainsi l’objet de toutes les attentions: le typha, ce roseau qui envahit les lacs et constitue d’ordinaire une source de problèmes écologiques majeurs. Or il se trouve que sa structure alvéolaire lui octroie d’excellentes propriétés d’isolation et de perméabilité à l’air. Il peut donc contribuer à améliorer fortement le confort thermique des bâtiments…”

 

Par Mariana-Nissen-da-Costa

 

Nos partenaires