Ouzbékistan : la Banque mondiale doit réagir quand les défenseurs des droits humains sont battus et emprisonnés pour leur action contre le travail forcé dans les champs de coton

“Le gouvernement ouzbek continue à sévir brutalement contre les défenseurs des droits humains qui documentent l’utilisation généralisée du travail forcé dans la cueillette du coton…

Dans le cadre d’un accord conclu entre le gouvernement ouzbèk et la Banque mondiale, l’OIT surveille le respect des conventions interdisant le travail des enfants et le travail forcé. La Banque mondiale s’est engagée à retirer plus de USD 450 millions en financement du secteur de l’agriculture si le recours au travail forcé était confirmé dans les zones des projets qu’elle finance…

Le 19 septembre, la police a arrêté Elena Urlaeva, à la tête de l’Alliance des droits humains d’Ouzbékistan, ainsi que son mari et leur jeune fils, pour avoir photographié et interviewé des personnes qui ramassaient du coton dans la région de Tachkent…

Envoye[z] un message au président de la Banque mondiale Jim Yong Kim et aux fonctionnaires chargés du projet sur le coton…”

Photo : Kernisalo Taru – Site EuropeAid – Kirghizistan

Nos partenaires