ODD : John Ruggie appelle les entreprises à ne pas substituer leurs actions à leurs devoirs sur les droits de l’homme

29 février 2016 - AEF - Sabrina Doulens

“”J’attire votre attention sur un risque particulier que je perçois dans les discours des entreprises sur les ODD (objectifs de développement durable), dans l’espoir que vous puissiez le transformer en opportunité à la place : les actions de développement ne doivent pas se substituer aux mesures à prendre pour remédier aux impacts négatifs de leurs opérations et de leurs relations commerciales sur les droits de l’homme”, écrit John Rugie…

Pourtant, quand il s’agit de l’aspect social du développement, trop d’entreprises se précipitent sur des opérations promotionnelles, en omettant le point de départ essentiel, celui qui consiste à réduire les impacts négatifs de leurs activités et chaîne de valeur sur les gens. Quand les droits des populations ne sont pas entièrement respectés, leur capacité à profiter des fruits du développement se trouve bien réduite, et les disparités entre les pauvres et plus vulnérables et le reste de la société ne font que grandir.”…”

Nos partenaires