Mauritanie: La Banque Islamique de Développement renonce à financer l’extension d’une centrale électrique

15 janvier 2014 - Sherpa [France]

“L’association Sherpa se réjouit du fait que la Banque Islamique de Développement (BID) l’ait informée, vendredi 10 janvier 2014, qu’elle renonçait à financer, comme elle l’avait envisagé, l’extension de la centrale électrique en Mauritanie, à Nouakchott, marché de gré à gré attribué par la société mauritanienne SOMELEC, en 2013, à la société de droit finlandais Wärtsilä.
En effet l’attribution de ce marché est entachée de multiples irrégularités.
[…]
Cette décision confirme que la lutte contre la corruption et la promotion d’une meilleure gouvernance, en Afrique comme ailleurs, exigent une mise en œuvre effective des engagements de vigilance pris par ces banques de financement.”

Nos partenaires