L’ouverture d’une mine de diamants sur le territoire des Bushmen lève le voile sur l’hypocrisie du gouvernement botswanais

4 septembre 2014 - Survival International

“Une mine de diamants estimée à 4,9 milliards de dollars doit ouvrir le 5 septembre dans la réserve du Kalahari central, le territoire ancestral des derniers chasseurs bushmen, tout juste dix ans après que le gouvernement ait affirmé qu’aucun projet d’exploitation minière n’était prévu à l’intérieur de la réserve.

Les Bushmen ont été sommés de quitter la réserve peu de temps après qu’on y ait découvert des gisements de diamants dans les années 1980, mais le gouvernement botswanais a constamment nié que les expulsions forcées et illégales des Bushmen du Kalahari – de 1997, 2002 et 2005 – étaient dues à la présence de riches gisements de diamants. Il a justifié l’expulsion des Bushmen au nom de la ‘conservation’…”

Dessin : Stephff pour RSE et PED

Thèmes associés : | | | | |

Secteurs associés :

Domaines associés de la RSE :

Pays associés :

Entreprises associées :

Acteurs associés :

Nos partenaires