Le RENAPEE-BF interpelle le nouveau gouvernement sur le nouveau code minier au Burkina

10 janvier 2016 - Sidwaya - Lassané Osée Ouedraogo

“Le Réseau national pour la promotion des évaluations environnementales (RENAPEE), a organisé le samedi 9 janvier 2016 à Ouagadougou, une conférence de presse sur les forces et faiblesses du nouveau code minier. Au cours de ce point de presse, le réseau a salué ce nouveau code et invité les nouvelles autorités à œuvrer à son application.

Le Réseau national pour la promotion des évaluations environnementales (RENAPEE) se dit satisfait du nouveau code minier et menace toute tentative de remise en cause de ce texte qui constitue une avancée dans la réglementation du secteur minier. Le réseau était face à la presse, le samedi 9 janvier 2016 à Ouagadougou pour échanger sur les forces et les faiblesses du nouveau code minier adopté sous la Transition…

Les acquis du nouveau code minier sont entres autres, selon les conférenciers, la création de plusieurs fonds comme le fonds de développement, le fonds de réhabilitation et de fermeture des sites miniers, le fonds de réhabilitation, de sécurisation des sites miniers artisanaux et de la lutte contre l’usage des produits chimiques prohibés et le fonds de financement de la recherche géologique et minière. Le nouveau code intègre aussi, selon Nicolas Sawadogo, l’emploi prioritaire des cadres burkinabè et l’obligation pour les sociétés minières de soumettre à l’administration, un plan de formation des cadres locaux pour le remplacement progressif du personnel expatrié et la réalisation d’un audit environnemental à chaque deux ans…”

Mine en Afrique – Photo : Marc Thil – Site EuropeAid

Nos partenaires