Des travailleurs indiens portent plainte auprès du point de contact de l’OCDE suisse

28 octobre 2015 - Swissinfo - Auteur : Anand Chandrasekhar

“Raj Kumar Sahu est un homme inquiet. Ouvrier à Jamul, dans l’État indien du Chhattisgarh, il veut des réponses du géant suisse du ciment Holcim (du groupe LafargeHolcim) qui possède l’usine de ciment où il travaille.
….
Sahu et son syndicat ont traîné les filiales indiennes d’Holcim devant les tribunaux et les prud’hommes pour lutter contre les conditions précaires des travailleurs temporaires. Ils gagnent des salaires nettement inférieurs à ceux des travailleurs permanents et n’ont pas de sécurité de l’emploi. Le syndicat accuse également les usines d’Holcim de mener illégalement leurs activités en utilisant des travailleurs temporaires pour éviter d’avoir à employer des travailleurs permanents payés trois fois plus.

Frustré par le manque de progrès de leur cause en Inde, le syndicat a déposé plainte à Berne auprès du Point de contact national (PCN) de la Suisse chargé de veiller à l’application des «Principes directeurs de l’OCDE à l’intention des entreprises multinationales».”

Dessin : Stephff pour RSE et PED

Nos partenaires