Congrès RSE à Rabat des 11 et 12 juin 2015 – Présentations

“Le monde contemporain, caractérisé par la montée de périls considérables allant du réchauffement climatique à l’aggravation des inégalités entre nations en passant par l’apparition de nouvelles pandémies, l’explosion du chômage des jeunes, l’épuisement des ressources naturelles et la multiplication des conflits et du terrorisme, démontre chaque jour un peu plus les limites des régulations et transformations fondées sur l’action exclusive des États.

Un acteur privé apparaît de plus en plus simultanément comme une menace et un espoir de réponse à une partie de ces défis, l’entreprise. Menace, parce que son modèle économique classique est par nature prédateur en termes de prélèvement sur les ressources naturelles et que certaines, souvent les plus grandes, en abusent en mettant en concurrence les États pour bénéficier de dispositions juridiques affaiblissant les droits fondamentaux. Espoir, parce que les attentes des clients, des donneurs d’ordres, des consommateurs, des organisations de protection des droits et des autorités publiques, parfois aussi l’éthique de leurs dirigeants, poussent les entreprises à exercer une responsabilité environnementale, social, sociétale et en matière de droits de l’Homme au sein de leur sphère d’influence, en particulier la chaîne de valeur.

En février 2008 se tenait à Rabat, à l’initiative de l’Association Francophone des Commissions Nationales des Droits de l’Homme, le premier colloque francophone sur la Responsabilité Sociétale des Entreprises (RSE). Sept ans plus tard, alors que la quasi-totalité des Organisations Internationales ont adopté ou amélioré des normes relatives à la RSE qui insistent sur une responsabilité étendue à la chaîne d’approvisionnement, il apparaît pertinent de faire le point sur les progrès accomplis et les difficultés rencontrées ainsi que sur l’identité francophone dans ce domaine.

Les Conseils Économiques, Sociaux et Environnementaux ont vocation à prendre position sur la RSE et à en faire avancer une vision positive, fondée sur le respect des droits humains fondamentaux et la prise en compte des intérêts et des attentes légitimes de toutes les parties prenantes : actionnaires, salariés et leurs représentants élus, associations de la société civile, etc. L’UCESIF, en tant que réseau des conseils économiques et sociaux a formalisé une Charte sociale dont le référentiel présente des engagements forts en faveur du respect des droits fondamentaux sur un ensemble de thématiques qui rejoignent les grands référentiels internationaux définissant la responsabilité sociale des organisations au sens large. Ce congrès visait à l’identification de pistes d’action commune des membres de l’UCESIF sur la RSE…”

[Présentations téléchargeables sur la page]

Photo : Mariana Nissen da Costa – Site EuropeAid – Sénégal

Nos partenaires