[Cameroun] Huile de palme : le groupe Bolloré attrait en justice par des ONG, une action judiciaire inédite

“Alors que les plantations d’huile de palme ont rapporté 306 millions d’euros de chiffre d’affaire annuel en 2018 à Socfin, société du groupe Bolloré, ce dernier refuse de mettre en œuvre les mesures d’amélioration des conditions de vie et de travail dans ses plantations au Cameroun contenues dans un plan d’action conclu avec Sherpa en 2013.”

 « L’exploitation de l’huile de palme a un impact ravageur sur la santé, la pollution, la déforestation et les droits des travailleurs mais aucune action ne semble avoir réussi à ce jour à faire bouger les pratiques des géants de l’agroalimentaire. Nos organisations se tournent donc vers le pouvoir judiciaire pour tenter de faire respecter ces droits fondamentaux » selon Sandra Cossart, directrice de Sherpa.

Nos partenaires