Cambodge : l’insuffisance de femmes à la tête des syndicats freine leurs revendications

27 mars 2016 - Alterasia - Traduction : Michelle Boileau - Source : Aria Danaparamita et Sek Odom ; The Cambodia Daily

“Les augmentations de salaire constituent les campagnes syndicales les plus visibles du secteur textile au Cambodge. Mais les ouvrières luttent pour faire entendre leurs revendications spécifiques, comme le congé maternité ou l’hygiène… y compris par les syndicats qui les représentent…

Même si plus de 600 000 travailleurs du secteur (près de 86%), sont des femmes, leurs dirigeants syndicaux sont des hommes… et ils ne visitent pas les toilettes des dames !…

Le rapport annuel 2015…de Better Factories Cambodia (BFC)…[OIT] indique qu’une cinquantaine d’usines contrôlées se sont engagées vers une démarche d’amélioration de la réglementation du travail concernant les discriminations sexistes…

Le rapport de l’OIT indique également qu’une usine sur cinq ne verse pas les indemnités légales de congé maternité tandis que dans une même proportion d’autres usines utilisent les contrats de courte durée pour échapper au paiement des avantages accordés par la législation du travail…

Selon une enquête de 2012 (la plus récente à notre disposition) menée auprès de 47 organisations syndicales du textile, par le Solidarity Center, un organisme de défense des droits au travail basé aux États-Unis, 25 femmes seulement occupent des postes à responsabilité, pour 132 hommes…

Photo : Mak Remissa – Site EuropeAid – Formation professionnelle au Cambodge

Nos partenaires