Burkina Faso, conflit autour du projet de mine de Karma : le gouvernement fera respecter l’autorité de l’Etat et appelle au dialogue

4 juin 2015 - Sidwaya - Wanlé Gérard Coulibaly

“…les ministres Auguste Denise Barry en charge de l’administration territoriale et Boubacar Bâ des mines et de l’énergie ont, au cours d’un point de presse, le jeudi 4 juin 2015 à Ouagadougou, appelé les parties prenantes au dialogue…

la société minière True Gold envisage tant bien que mal de reprendre son site situé dans ladite commune rurale…mais en vain…

Le premier responsable des mines et de l’énergie, Boubakar Bâ, a indiqué que le gouvernement a, par décret en date du 31 décembre 2013, octroyé un permis d’exploitation à la société Riverstone Karma SA…

les humeurs des populations caractérisées par des casses, incendies, saccages le 14 janvier 2014, ont occasionné des pertes estimées à 3 milliards de francs CFA. Le ministre a également expliqué que toutes les mesures sont prises conformément aux dispositions de l’article 63 du code minier qui garantit la protection des édifices religieux et des lieux de sépultures. “Des garanties ont été données au Cheick Aboubacar Maïga II, grand Imam de Ramatoulaye, que ni la mosquée, ni le cimetière ne seront touchés…

…le gouvernement garantit aux sociétés minières que les problèmes d’exploitation seront réglées avec le nouveau code en vue…”

Site : EuropeAid – Communauté au Burkina Faso

Nos partenaires