Agriculture africaine : l’impasse des pôles de croissance agricoles

7 juin 2017 - Oxfam - Action Contre la Faim - CCFD Terre Solidaire - Oxfam France

“…Les pôles de croissance agricoles, comme les partenariats entre pouvoirs publics et entreprises privées, sont présentés comme des solutions miracles pour l’agriculture africaine, mais ne font en réalité qu’aggraver l’insécurité alimentaire et nutritionnelle des populations…

Les pôles de croissance agricoles, parfois appelés agropoles, sont développés sur des zones de terres agricoles dotées d’un fort potentiel, souvent irriguées ou potentiellement irrigables, et sur lesquelles les pouvoirs publics souhaitent favoriser la concentration des investissements publics et privés. Ils sont dotés d’infrastructures de soutien à la production, à la transformation et à la commercialisation des matières premières agricoles, et sont connectés aux marchés régionaux et internationaux pour l’achat d’intrants ou la vente des produits. Ils bénéficient de facilités réglementaires,…

Comme au Burkina Faso, le développement de mesures incitatives sur un pôle de croissance peuvent inspirer des mesures générales sur tout le territoire. Il n’existe à ce jour aucune analyse du coût-bénéfice de ces mesures incitatives pour les Etats, ni d’analyse de l’effet d’aubaine ou d’incitation réelle pour les investisseurs.

La critique des pôles de croissance agricoles prend de l’ampleur en Afrique,…”

Le rapport d’Oxfam : Agriculture africaine : l’impasse des pôles de croissance agricoles

 

Photo : Photo : Guy Stubbs – EuropeAid

Nos partenaires