Afrique du Sud : fin de l’enquête sur le massacre de Marikana [article et vidéo]

14 novembre 2014 - AFP

Voir la Vidéo

“…Trente-quatre mineurs en grève illégale à la mine de platine de Marikana, furieux contre leurs délégués syndicaux et leurs salaires, avaient été abattus par la police anti-émeute, et plus de 70 autres blessés.

Le drame avait exacerbé la grève dans tout le secteur clé des mines et a durablement terni l’image de la jeune démocratie sud-africaine…

A ce jour, aucun responsable de la police n’a été sanctionné ou jugé mais la commission d’enquête pourrait recommander des mises en examen…

Dans les jours précédents le massacre, la grève sauvage avait fait dix morts, dont deux policiers…

Lonmin a été critiquée pour son refus d’ouvrir la négociation avec les grévistes alors que la violence allait croissante, et pour sa décision “froide et délibérée” de demander au personnel de continuer à venir au travail malgré les dangers.

En gros, “on reproche à Lonmin d’avoir agi dans le cadre de la légalité”, ont rétorqué les avocats de la compagnie minière…”

Photo : F. Lefèbvre, site EuropeAid – Pretoria, Afrique du Sud

Nos partenaires