Plateformes de déchargement pour le canal de Panama : en Guadeloupe, conteneurs contre pêcheurs

7 mars 2015 - Le Monde [France] - Martine Valo

“…La Guadeloupe semble atteinte à son tour par une cette impérieuse fièvre de construction qui s’est emparée des Caraïbes. En Jamaïque, à Cuba, partout l’on creuse, partout l’on agrandit les plates-formes de déchargement à l’approche de la mise en service, prévue en 2016, des nouvelles écluses du canal de Panama. Car celles-ci vont permettre l’arrivée de méga porte-conteneurs dont les plus récents et les plus démesurés sont capables de transporter d’un coup 16 000 équivalents vingt pieds (EVP), autrement dit 16 000 « boîtes » de 38,5 m3 chacune.
Pointe-à-Pitre n’est pas sur les rangs pour accueillir ces mastodontes, mais ambitionne de recevoir la génération précédente qui devrait être réaffectée sur des lignes régionales…

Les contrariétés ont débuté en octobre 2013, lorsque le Conseil général de l’environnement et du développement durable (CGEDD), qui dépend du ministère de l’écologie, a remis son avis sur ce grand chantier, sans doute le plus volumineux sur lequel il a eu à se prononcer jusqu’à présent…”

Photo : RSE et PED

Thèmes associés : | | |

Secteurs associés :

Domaines associés de la RSE : |

Pays associés : |

Nos partenaires