ONG Public Eye : les négociants suisses en matières premières vendent du carburant toxique à l’Afrique

“…Public Eye a analysé la qualité des carburants disponibles à la pompe dans huit pays africains : l’Angola, le Bénin, le Congo-Brazzaville, le Ghana, la Côte d’Ivoire, le Mali, le Sénégal et la Zambie. Du carburant fourni par quatre grands négociants suisses. La conclusion est édifiante et sans appel : sur les quarante échantillons prélevés, aucun ne pourrait être vendu ailleurs que sur le continent africain…

Les analyses ont révélé des teneurs en soufre entre 200 et 1 000 fois plus élevées que le niveau autorisé en Europe ou aux Etats-Unis…

Ce n’est pas illégal, mais pour les auteurs du rapport, c’est pour le moins illégitime…”

Photo : RSE et PED

Nos partenaires