L’appel à la gouvernance : la RSE remonte aux conseils d’aministration

10 janvier 0214 - Finyear - Patrick d’Humières, Institut RSE

“Les démarches de management RSE suscitent au moins un colloque par mois dans le monde.

Les acteurs qui animent ce mouvement (WBCSD, CSR Europe, PRI, IIRC, SASB, GRI, CDP, UNGC, sans oublier maintenant de plus en plus l’OCDE et la Commission européenne…) s’y rencontrent avec les entreprises leaders – les 50 mêmes – dont pour les françaises Danone, Alcatel-Lucent, Solvay, Kering, Vivendi qui sont les plus présentes à l’international – autour de trois sujets constants : l’amélioration des modes de reporting extra-financiers (dont tout le monde considère qu’on a atteint un bon palier avec la prise en compte de l’analyse de matérialité qui favorise une sélectivité « pertinente » des indicateurs utiles), la convergence des référentiels et des méthodes (dont on voit bien qu’elle doit conduire à l’intégration stratégique des données financières et extra-financières, en tête du rapport de gestion, d’où la compétition larvée entre l’approche investisseurs du rapport intégré et l’approche parties prenantes exhaustive de la GRI), et l’avènement des outils d’accessibilité comme l’open data et l’interconnexion des supports…”

Dessin : Stephff pour RSE et PED

Nos partenaires