Inclure les droits humains dans les stratégies d’investissement : l’évaluation extra-financière des 28 États membres de l’UE

“Dans une étude rendue publique aujourd’hui, la FIDH classe les 28 États membres de l’UE au regard de 67 indicateurs de droits humains et de 17 indicateurs environnementaux. L’étude « Les États Membres de l’UE sous surveillance » est un guide pratique pour les investisseurs sur les marchés obligataires, et a pour objectif de les encourager à investir dans des États respectueux des droits humains…”

Le classement 2014
1. Suède
2. Finlande
3. Danemark
4. Slovénie
5. France
6. Autriche
7. Pays-Bas
8. Irlande
9. Allemagne
10. Luxembourg
11. Estonie
12. Lituanie
13. Royaume-Uni
14. Espagne
15. Slovaquie
16. Croatie
17. Portugal
18. République Tchèque
19. Belgique
20. Italie
21. Hongrie
22. Lettonie
23. Roumanie
24. Pologne
25. Bulgarie
26. Grèce
27. Chypre
28. Malte

Tous les deux ans, la FIDH évalue les États à l’aune d’indicateurs actualisés sur la base des dernières législations internationales et sources d’information pertinentes. En 2007, la FIDH a décidé, dans un souci de comparabilité des données, de se concentrer sur les États membres de l’Union européenne. Les critères analysés sont :

  • l’égalité hommes/femmes et les droits des femmes ;
  • la lutte contre toutes les discriminations ;
  • les droits des migrants et des réfugiés ;
  • la corruption et la gouvernance ;
  • la cohésion sociale et les droits économiques et sociaux ;
  • le système judiciaire ;
  • la liberté d’expression et le droit à l’information ;
  • les droits des migrants et des réfugiés ;
  • la promotion de la justice internationale et des droits humains
  • l’aide au développement et les contributions financières à l’ONU
  • le contrôle des armements
  • la promotion de la responsabilité des entreprises qui opèrent à l’étranger
  • la protection de l’environnement…”

Dessin : Stephff pour RSE et PED

Nos partenaires