Après le coton, le faam et le jatropha font leur entrée au Tchad

21 décembre 2016 - Vivafrik

“Dans la région de Moundou, les paysans, les ingénieurs et les élus explorent de nouveaux débouchés. La coque de coton se transforme en charbon écolo – le faam – et le jatropha en savon…

Ce charbon d’un nouveau genre est fabriqué à Kana, près de Moundou, par l’entreprise Faam, créée par un groupe d’ingénieurs travaillant dans le pétrole…

Une économie de taille : 3 000 F CFA le sac de 10 kg, contre 7 000 F CFA pour la même quantité de charbon de bois…

Pour ses promoteurs, au-delà du succès commercial, le faam est une alternative écologique dans une région où le gaz butane est très peu utilisé et où le charbon de bois reste une source d’éternels conflits entre paysans et agents des eaux et forêts, la coupe du bois étant interdite. C’est aussi une économie de taille par rapport au charbon de bois, vendu en moyenne 700 F CFA/kg, selon l’Agence pour l’énergie domestique et l’environnement (Aede). Prochain objectif des néo-entrepreneurs ? Obtenir l’adhésion et un coup de pouce des autorités, notamment en termes d’exonérations, afin de pouvoir vendre le sac de 10 kg à seulement 2 000 F CFA. Pour que le faam soit un outil de lutte contre la dégradation de l’environnement, mais aussi contre la pauvreté…”

 

Crédit photo : Marc Thil – Europaid

Nos partenaires