Rapport mondial de 2015 sur le travail des enfants – Ouvrir aux jeunes la voie du travail décent

11 juin 2015 - OIT

“Dans les pays à faible revenu, seulement 20 à 30 pour cent des enfants complètent leur scolarisation avant d’entrer dans la vie active à l’âge de 15 ans et davantage encore quittent l’école avant cet âge, indique une nouvelle étude de l’OIT préparée pour la Journée mondiale contre le travail des enfants.

Le Rapport mondial sur le travail des enfants 2015: Ouvrir aux jeunes la voie du travail décent montre que les jeunes qui ont subi la contrainte du travail quand ils étaient enfants sont invariablement plus enclins à se rabattre sur des emplois familiaux non rémunérés et à occuper des emplois faiblement rémunérés…

«Notre nouveau rapport montre la nécessité d’adopter une approche politique cohérente qui s’attaque au travail des enfants et à la pénurie d’emplois décents pour les jeunes. Faire en sorte que les enfants aillent à l’école pour y recevoir une bonne éducation au moins jusqu’à l’âge minimum d’accès à l’emploi va déterminer toute leur vie…

Les principales conclusions du rapport sont les suivantes:

  • L’enrôlement préalable dans le travail des enfants est associé à un faible niveau d’instruction et, plus tard dans leur vie, à des emplois qui ne remplissent pas les critères minimaux du travail décent;
  • Ceux qui quittent l’école de manière précoce ont à la fois moins de chance d’obtenir des emplois stables et plus de risque de demeurer en dehors du monde du travail;
  • Dans de nombreux pays, une forte proportion des 15-17 ans occupent des emplois classifiés comme dangereux ou relevant des pires formes de travail des enfants;
  • Ceux qui exercent des activités dangereuses sont plutôt ceux qui ont quitté l’école tôt, avant d’avoir atteint l’âge minimum d’admission à l’emploi.
  • Le rapport recommande d’intervenir tôt pour sortir les enfants du travail des enfants et les ramener à l’école, ainsi que de prendre des mesures pour faciliter la transition de l’école vers des perspectives de travail décent pour les jeunes.

Une attention particulière devrait être accordée aux 47,5 millions de jeunes âgés de 15 à 17 ans qui effectuent des travaux dangereux ainsi qu’aux vulnérabilités spécifiques des filles et jeunes femmes…”

 

Lire aussi :

Lutter contre le travail des enfants grâce à une éducation de qualité – Message de Guy Ryder, Directeur général du Bureau international du Travail à l’occasion de la Journée mondiale contre le travail des enfants

OIT ; 11 juin 2015

“Aujourd’hui encore, des millions d’enfants du monde entier, dont certains n’ont pas plus de cinq ans, doivent travailler pour assurer leur survie et celle de leur famille. Pourtant, des progrès ont été réalisés, qui doivent nous conforter dans notre volonté d’agir pour mettre fin à cette inacceptable réalité. Cette année, la journée mondiale met en relief le lien entre éducation et travail des enfants.

Etablir ce lien est essentiel pour élaborer des stratégies qui puissent briser le cercle vicieux de la pauvreté, principal responsable, sinon le seul, du travail des enfants…”

 

Nos partenaires