L’état colombien devra répondre devant l’ONU pour les nombreuses violations de droits humains et l’assassinat de Adolfo Munera Lopez, salarié de Coca-Cola et syndicaliste

“Le 9 septembre dernier, le CETIM a présenté une plainte contre la Colombie devant le Comité des droits de l’homme des Nations-Unies pour les nombreuses violations de droits humains et l’assassinat de Adolfo Munera Lopez, salarié de Coca-Cola et syndicaliste membre de Sinaltrainal, organisation cible d’une vague de violence contre les syndicats de ce pays qui a laissé plus de 2.863 syndicalistes assassinés jusqu’à 2011…

La plainte déposée en septembre 2015 cherche à faire établir les manquements de l’État colombien concernant ses obligations découlant du Pacte sur les droits civils et politiques. La responsabilité directe de l’État colombien dans l’homicide et la persécution contre Adolfo Munera est pointée du doigt, de même que sa responsabilité indirecte, pour avoir manqué à son obligation de protéger sa vie et son intégrité personnelle. De même, l’État colombien est accusé de ne pas avoir garanti à la famille un accès effectif à la justice qui aurait permis d’élucider les mobiles de l’assassinat et d’identifier les responsables de celui-ci…”

Photo : Ana María Mojica – Site EuropeAid

Nos partenaires